mardi 20 novembre 2018

DBA 6mm : Carthage et Rome

Bonjour à tous,

J'ai terminé mes deux armées DBA en 6mm. Il me manque simplement deux socles d'éléphant. Je dois commander les figurines chez baccus pour compléter.

Voici donc carthage et rome :

 L'armée Romaine pour DBA avec toutes les options
 Les alliés italiens
 La cavalerie romaine
 Les principes, les hastatii et les triarii
 L'armée carthaginoise (il ne manque que les éléphants)
 L'infanterie carthaginoise
 Les alliés celtes
 Les lanciers lybiens
 La cavalerie légère et la cavalerie celte


samedi 17 novembre 2018

Outremer : premier test

Bonjour à tous,
(English version below)

Nous avons fait une partie d'Outremer hier soir à 4 joueurs afin d'essayer le jeu.
Deux joueurs croisés ont affrontés deux joueurs sarrasins afin d'essayer différentes combinaisons de bandes.

Mon avis :
- Le système d'activation qui utilise un jeu de carte fonctionne très bien et reste simple et accessible
- Le système de mouvement est permissif mais ne nuit en aucun cas au plaisir de jeu
- Le système de tir et de combat est simple. Le jeu est très létal. Une figurine sans armure et sans bouclier est blessée sur du 2+ (les armes courantes utilisent 1d8 voir 1d10) et ne dispose d'aucune sauvegarde. A l'inverse un chevalier sera blessé sur un 4+ mais il dispose d'une sauvegarde à 4+ (sur 1d6) ce qui le rend plus résilient. Globalement les archers peuvent être très mortel, mais si ils sont engagés au corps à corps, ils se vaporiseront quasiment immédiatement.
- Nous n'avions pas tiré les traits des personnages pour cette partie de test/initiation. Il faut savoir que ces traits modifient grandement les profiles et apportent un vrai plus de personnalisation. Nous avons tiré des traits au hasard en fin de partie, et un de chevalier d'Eric a gagné grâce à ça une meilleure valeur de combat ainsi qu'un point de vie supplémentaire : de belles améliorations en perspective.
- Le système de campagne nous semble parfaitement adapté. Il faudra cependant mettre en place une compensation financière pour les joueurs qui ont des figurines mises hors de combat afin de ne pas trop les désavantager. Une figurine retirée comme perte lors de la partie doit lancer 1d20 à l'issue de celle ci. Sur 1, elle décède et est perdue, de 2 à 9 elle survit sans séquelles, sur une valeur moyenne, elle aura des séquelles handicapants et sur un haut résultat elle apprendra de ses erreurs et gagnera un petit avantage (comme de l'XP par exemple)

Globalement nous somme très satisfait de ce système et nous avons hate de le tester de nouveau.


les photos :











We played a game of Outrmer last night with 4 players to try the game.

Two Crusader players played against two Saracen players to try different combinations of bands.



My opinion:

- The activation system that uses a card game works very well and remains simple and accessible

- The movement system is permissive but in no way affects the pleasure of play

- The shooting and fighting system is simple. The game is very lethal. A figure without armor and shield is wounded on 2+ (common weapons use 1d8 or 1d10) and has no backup. On the other hand, a knight will be injured on a 4+ but he has a 4+ backup (on 1d6) which makes him more resilient. Overall archers can be very deadly, but if they are engaged in hand-to-hand combat, they will vaporize almost immediately.

- We had not drawn the characters' features for this test/initiation part. It should be noted that these features greatly modify the profiles and bring a real more personalization. We drew random lines at the end of the game, and one of Eric's knights won a better combat value and an extra life point: nice improvements in perspective.

- The campaign system seems to us to be perfectly adapted. However, it will be necessary to set up financial compensation for players who have figurines put out of action in order not to put them at too much of a disadvantage. A figure removed as a loss in the game must roll 1d20 at the end of the game. On 1, she dies and is lost, from 2 to 9 she survives without sequelae, on an average value, she will have disabling sequelae and on a high result she will learn from her mistakes and gain a small advantage (like XP for example)



Overall we are very satisfied with this system and look forward to testing it again.

Translated with www.DeepL.com/Translator

jeudi 15 novembre 2018

Outremer

Bonjour à tous,

Voici l'ensemble des figurines pour Outremer que j'ai peintes pour vendredi prochain et notre première partie :


 Les mameluks arabes ainsi que quelques Arifs
 Les lanciers et archers arabes

 Les bannières en cours de peinture
 Les chevaliers Francs


 Les tireurs croisés avec des levées d'archers et des arbalétriers

Vietnam : second tour of duty

Bonjour à tous,

Je reprend mon projet vietnam en réalisant des batiments afin de compléter la table que j'ai commencée.


 Une vue de l'intérieur
 Le platelage inférieur
 Les socles de deux nouvelles maisons en réalisation
 Les murs découpés prêts à etre bardés



samedi 10 novembre 2018

To The Strongest medieval : Suisses contre français

Bonjour à tous,

Nous avons joué avec Hervé notre première rencontre médiévale à TtS. Voici donc un rapport de partie :

Composition de mon armée :
- 1 Corps central avec artillerie, deux unités de piquiers et deux unités d'épéistes.
- 2 ailes symétriques avec une unité de cavaliers légers arbalètes et deux unités de chevaliers








Avancée des deux armées à l'issue du premier tour



J'essaie d'engouffrer ma cavalerie dans un trou qui vient de s'ouvrir




L'infanterie suisse se tourne pour faire face à ma cavalerie sur mon aile gauche

 
  Le flanc gauche devient chaotique.
 Avec la perte du général suisse, le flanc droit est désorganisé mais mes chevaliers ne parviennent pas à percer.
 J'ai perdu mon premier régiment de landskenecht. Mais mes épéistes sont parvenus à prendre le flanc d'une première formation de piquiers. Ils en détruiront deux lors de la partie.



L'estocade finale. Je concentre deux unités de chevaliers pour achever une formation suisse. Ouf, mon armée est passée à deux doigts de la déroute, si mon second régiment de landskenecht tombait j'aurais perdu cette partie !